site de rencontre bdsm
octobre 28, 2020

Rencontre BDSM

Par SEO BestOf

BDSM (bondage, discipline, domination, soumission, sadomasochisme) est un sigle qui regroupe à lui seul plusieurs pratiques sexuelles. Celles-ci sont toujours contractuelles et sont de plus en plus variées. Elles utilisent la contrainte, la mise en scène de fantasmes, la douleur et l’humiliation érotique. Si vous êtes un adepte du BDSM, vous n’aurez certainement pas de difficultés à vous faire plaisir. De nombreuses personnes sont de plus en plus tentées et les rencontres BDSM sont de plus en plus sollicitées.

Comment faire des rencontres BDSM ?

Il ne vous sera pas très facile de trouver un club spécifiquement sadomasochiste si vous vivez en province. Vous devrez alors vous déplacer vers une grande ville. Dans les grandes agglomérations, ces endroits très particuliers semblent pousser comme de petits champignons. Le plus intéressant demeure leurs conditions d’accès : elles ne concernent généralement que l’âge.

En dehors des clubs purement sadomachistes, vous pourrez vous aventurer au niveau des clubs échangistes. Que ce soit en province ou en pleine ville, ils organisent des soirées BDSM à des intervalles très réguliers. Lesdites soirées sont d’ailleurs très appréciées, car elles constituent de véritables entrées en matière pour les novices.

Si vous n’avez jamais eu à vous aventurer sur un tel terrain, il est fortement recommandé de vous diriger au préalable vers un club échangiste au lieu d’un club purement BDSM. Vous pourrez rencontrer des gens comme vous et d’autres plus expérimentés, tout en ayant une petite idée de ce qui vous sera réservé.

Il n’y a rien de plus fascinant pour faire des rencontres BDSM que de vous rendre dans des soirées privées ou des munches.

Les soirées privées

Les conditions pour accéder à des soirées privées BDSM sont plus ou moins complexes. Dans ces milieux généralement, les célibataires ou les dominants solitaires ne disposent pas d’autant de facilités que les personnes en couple. Ils doivent payer un droit d’entrée très dissuasif et l’on n’y rencontre presque pas de personnes soumises libres.

Ces soirées ne sont pas aussi décomplexées que les réunions des associations de pratiquants du BDSM aux États-Unis. Les participants n’ont plus peur de s’afficher, car lesdites soirées jouent leur rôle d’accueil, d’information et de conseil des aspirants BDSM.

Les munches

Les munches sont des conversations autour du sujet BDSM. Elles ne sont malheureusement pas encore disponibles en France. Elles réunissent des aspirants, des novices et des experts qui, dans le respect, débattent de tout ce qui peut être lié à cette pratique sexuelle. C’est l’occasion parfaite pour faire connaissance avec des gens qui, comme vous, veulent s’adonner à la pratique du BDSM.

internet

Beaucoup de choses se passent sur internet et vous ne manquerez pas d’y trouver des sites pour des rencontres BDSM. Vous pourrez prendre contact avec de nombreuses personnes qui cherchent à faire les mêmes expériences que vous. Vous avez même la possibilité de rester dans l’anonymat afin de protéger votre identité.

Vous devrez néanmoins faire attention aux communautés que vous intégrez sur internet. Certaines d’entre elles agissent de manière à jeter du discrédit sur les autres communautés en ligne responsables.

Comment faire sa première rencontre BDSM ?

Une fois que vous avez trouvé le partenaire idéal pour votre première rencontre BDSM, il y a des étapes indispensables que vous ne devrez pas outrepasser. Avant la rencontre, il est évident que vous avez pu discuter de vos centres d’intérêt et de vos limites. Ces discussions évitent les dérapages éventuels des deux côtés.

Même si vous estimez être compatibles, vous devrez vous entretenir sur les différentes pratiques BDSM qui pourraient être expérimentées le jour du rendez-vous. N’hésitez pas à aller dans les plus profonds détails pour ne pas avoir à regretter cette séance tant attendue. Si vous ne pouvez pas tout retenir, prenez le soin de tout mentionner dans un calepin.

L’autre aspect à ne pas négliger demeure l’adresse du lieu où se déroulera votre séance de BDSM. Échangez encore sur ce point avec votre partenaire d’occasion. En effet, cette pratique sexuelle peut parfois donner lieu à des cris et à des installations lourdes. La rencontre pourrait par conséquent avoir lieu chez l’un de vous deux.

Vous pourrez également penser à la location d’un donjon BDSM. La location d’une chambre d’hôtel est aussi une bonne idée, mais vous pourrez déranger vos voisins avec les bruits. Préparez ensuite les lieux trouvés et préparez-vous physiquement.

Au cours de la rencontre, ayez encore une discussion préalable avant de passer à la pratique BDSM proprement dite. Si votre partenaire vous le permet, n’hésitez pas à procéder à des mélanges avec certaines pratiques du Kamasutra comme la pénétration ou les sextoys.

Les pauses sont également très importantes, car elles vous permettent de reprendre un peu de souffle. Elles sont essentielles lorsque la séance est intense. Elles permettront aussi de prendre un verre d’eau, de changer un drap, de revoir l’angle de la caméra ou de prendre des photos.

À la fin de la rencontre, vous devrez tout ranger et tout nettoyer, surtout si vous n’êtes pas chez vous. Empilez les draps, serviettes et vêtements sales : ils seront passés à la machine à laver. Rangez les instruments et prenez une douche. Avec votre partenaire, vous pourrez enfin passer au débriefing de la soirée. En fonction de vos conclusions, vous pourrez choisir de programmer une autre date.

Comment rencontrer un partenaire BDSM ?

La rencontre avec son partenaire BDSM fait référence à la lingerie et aux accessoires dont vous devrez vous munir.

La lingerie BDSM

Comme vous pouvez vous en douter, le rouge et le noir sont les couleurs dominantes de la lingerie dans le BDSM. Si vous êtes une femme, optez pour des robes et des dessous noir et rouge. Les corsets sont également les bienvenus. Portez des bottes montantes, des combinaisons, des strings ou un porte-jarretelles. Chez les hommes, il n’y a pas vraiment d’exigences. Ils pourront néanmoins faire usage de la ceinture de chasteté qui effectue son grand retour.

Les accessoires pour le BDSM

Le fouet fait partie des principaux accessoires BDSM dont vous devrez vous munir. En fonction des pratiques que vous aurez définies avec votre partenaire, n’oubliez pas les menottes, les laisses, les cagoules ou encore les kits de contrainte. Les bondages, les pompes, les masques et les cordes devront certainement aussi faire partie du jeu.

Vous avez désormais les informations nécessaires pour profiter d’une rencontre BDSM dans les meilleures conditions. N’ayez aucune crainte par rapport à cette pratique, car vous pouvez aller à votre rythme.